jlg5

photo : Jean-Louis Grig

Il y a des jours où ton absence m'est dure et insupportable, où le vide est immense. Il y en a d'autres - heureusement...où ta présence est indéfectible. Cette nuit, ma tendre Beauté, tu étais là, comme autrefois, comme toujours, tu as veillé Maîtresse bien installée aux pieds de ma couverture, et je crois même qu'au plus profond de la nuit et de mes rêves oubliés, tu es venue tout contre mon corps tremblant me rassurer et me réchauffer.

J'avais si peur, j'étais si perdue. C'est dur la vie sans toi ma chérie. Mais tu es venue comme avant, comme toujours, résoudre simplement mes angoisses avec tes grands yeux verts qui savent le secret de toute Vérité. Toi je sais que tu ne doutes jamais de moi, Vénus...

Merci pour cette nuit où j'ai enfin dormi apaisée, la première depuis 6 jours. Je t'aime Petit Chat.